Marine & Laurent - Le site

Accueil > Maison > Le second oeuvre > Une semaine "raplaplac"

Une semaine "raplaplac"

dimanche 21 août 2005, par Marine

Comme les fils sont quasi tous passés, on attaque les plaques. Bon comme d’habitude il faut que ce soit ajusté au milipoil. C’est pour cela que parfois pour un gagner un milimètre on rape la plaque. Saine activité qui contente le Lalou dans sa perpétuelle recherche de perfectitude.

On a commencé par faire tous les murs périphériques de la maison. En 2 jours c’était plié. La galère c’est pour les fenêtres parce que tout dépend de la manière dont on a posé les fourrures et y a des endroits où on sentait le manque d’expérience : pour la prochaine maison on est au point !

Pour faire le reste du placage, il fallait attaquer les plafonds. C’est à ce moment que reviens le stress de l’horizontalité. Mais Ouf, Damien avait fait un super boulot dans la chambre. Il a fallut quelques minutes pour installer les fourrures du plafond qui permettront de visser les plaques de placo au plafond. Un Grand merci à Elodie qui lève les plaques comme personne, enfin au moins jusqu’au niveau de sa tête, parce qu’ensuite c’est le lève-plaque qui prend le relais. Et c’est une chance, parce que la plaque reste au plafond une fois fixée aux fourrures. Je ne me voyais pas insérer le lève-plaque dans le mobilier de notre chambre. Remarquez que ça peut donner un style.

On peut à ce moment là, coller les plaques de BA13 avec polystirène sur le reste des cloisons. On commence par préparer du MAP (espèce de ciment colle) que l’on va répartir en bouse sur la surface de la plaque coté polystirène. On applique la plaque sur le mur et on tapote avec le plat de la main pour obtenir un plan régulier. La difficulté réside dans le tapotage : si tu enfonces trop la plaque, c’est mort, parce que tu ne peux pas la décoller.

Enfin la Porte. Elle rentre ! On a eu chaud parce que les portes sont plus larges que ce qu’on avait prévu au départ. Mais ce qui manquait a pu être raboté. Dans ces moment là, on se demande bien pourquoi on a pas dormi la nuit de la réception des portes. Et puis comme on était lancé, on a mis la porte de la salle de bain : impeccable.

C’était une bonne semaine, mais la nuit tombe de plus en plus tôt et cette maison commence à manquer d’éclairage. On va peut-être en arriver à la bougie finalement.
Tout à l’air de bien avancer, mais il ne faut pas vous cacher qu’on a pris du retard sur ce qu’on espérait faire. Il faut dire que Laurent ne peut pas tout faire si vite, surtout lorsqu’il est tout seul. Et puis la semaine prochaine, c’est sa dernière semaine de vacances, et il va falloir qu’il se penche sur ses cours, parce que son vrai métier c’est prof !!

Les prochaines étapes, consistent à faire les plafonds et doublage de toutes les autres pièces, y compris l’étage, pour faire les cloisons, pour que les chapes puisses être coulées, pour qu’on puisse faire la tranchée pour passer le réseau eau-gaz-électricité-égout, pour qu’on puisse faire le chemin, pour qu’on puisse attaquer les finitions (carrelage, peinture, cuisine etc ...) Bref, c’est pas gagné !

Portfolio

Messages

  • super la pose des plaques, mais c’est quoi comme vache qu’il faut avoir pour faire des "bouses" de map ?

  • Bonjour et vraiment toutes mes félicitations pour ce site exemplaire (dans tous les sens du terme). J’ai appris plein de choses et ça me donne beaucoup d’idées pour le chantier que j’entreprend.

    Une petite question sur l’isolation :

    Pour les murs extérieurs il me semble voir et comprendre que c’est parpaing de 200 + 75mm de laine de verre + lame d’air 2cm à cause des fourrures et ba13 ?

    Pour les refends : parpaing de 150 + 20mm de polystyrène + ba10 ?

    Est-ce que mes observations dimensionnelles et qualitatives sont bonnes, car c’est pas facile de se faire une opinion précise d’après les photos.

    Merci de votre réponse.

    • Bonsoir,

      Les murs extérieurs sont constitués de parpaings de 20cm, laine de verre de 80mm, et BA13 sur rails. La lame d’air due au fourrures n’est présente qu’à proximité de celles-cis, le BA13 touche la laine de verre entre les rails. Pour les refends, parpaings de 20 également et doublage de chaque côté par une plaque de BA13+40mm de polystyrène.