Marine & Laurent - Le site

Accueil > Maison > Le second oeuvre > Toutes générations confondues

Toutes générations confondues

jeudi 15 septembre 2005, par Laurent, Marine

Pas de licence spécifique (droits par défaut)

C’est grâce à vous, les parents, les amis, les frères et soeurs (pas de dégats collatéraux à comptabiliser pour le moment) que cette maison avance si rapidement. Mais ce week-end nous avons eu une nouvelle recrue.

Au moment où le plus jeune d’entre nous me freine dans mes ardeurs (faut que je me calme au presque 7ème mois) c’est le plus sage qui prend le relais. Et lui il n’en manque pas, d’ardeur.

Au départ, Papi Daniel devait venir visiter, voir mettre un peu la main à la pâte. Il a quand même tenu pendant 2 heures cette satanée porte que j’ai choisi coulissante dans la cloison entre la cuisine et la buanderie (gain de place). Ca n’a l’air de rien mais ça à permis de conjecturer autour de la porte et de son "étai indéboulonnable" pour comprendre son fonctionnement. C’est comme à chaque fois quand on en a jamais fait, on peut pas deviner. Je pense que maintenant Alain et Laurent sont au point pour "la prochaine maison".

C’était un travail pas physique, mais indispensable qui demandait beaucoup de patience. On croyait l’avoir usé, voir désabusé, et v’la ti pas que le dimanche matin à 9h, papi revient à la charge sur le chantier (bein y a le bus !). Et là, pas moyen de l’arrêter. Et au dire de Laurent c’est une recrue de 1er choix. Pas besoin de formation, c’est un ancien marin qui a manié l’outil. Pas besoin de lui indiquer ce qu’il a à faire, il est attentif aux travaux et passe le bon outil au bon moment. Et surtout, pas besoin de lui dire de se taire (je traine injustement une vieille réputation de bavarde qui empêche le maitre de réfléchir), lui, reste concentré sur sa tâche sans un mot et sa parole est d’or. Bref il est parfait, mais pourquoi n’est-il pas venu plus tôt !

A 6 sur le chantier, ça dépote. Et à la fin du week-end, le plafond du rez-de chaussée était fini, tout ce qui pouvait être fait en cloison l’était. On a même attaqué le plafond du 1er étage. Après tout ça, on a bien mérité une tartiflette à la foire au fromage et au vin.

Portfolio

Messages