Marine & Laurent - Le site

Accueil > Maison > Les finitions > Cheminée

Cheminée

mercredi 11 février 2009, par Laurent

CC by-nc-sa

C’est presque la fin de l’hiver, et je peux donc affirmer que la cheminée fonctionne bien. Elle est installée depuis la fin de l’été dans le salon.

Il a fallu tout d’abord trouver une cheminée qui nous convenait. Voici le cahier des charges :
- en tôle,
- noire ou grise,
- en angle,
- jolie, plutôt arrondie,
- dimensions limitées par le pavé de verre,
- foyer fermé pour protéger des projections.

Après 3 ans de recherches, Nous avons trouvé et choisi le modèle Alexandra, du constructeur espagnol Rocal. Trouver un revendeur en France n’a pas été simple.

En bons autoconstructeurs, nous l’avons installée nous-mêmes, en veillant bien sûr à respecter les normes en vigueur, pour limiter tous les risques. Le revendeur a répondu à certaines de mes questions, et je me suis appuyé sur un bon petit guide pratique du CSTB : Guide Pratique "Construction d’une cheminée", pas cher, et dont on peut consulter certaines pages sur le site de la boutique du CSTB.

J’ai également contacté mon assurance, pour savoir ce que j’encourrais à installer ma cheminée moi-même : aucun souci, par contre, en cas de sinistre, c’est l’expert qui regardera si l’installation était conforme. J’ai proposé de faire un suivi photo de l’installation, et en gros, ça ne peut pas nuire, mais ça ne prouvera pas grand chose.

Après avoir mis la cheminée en position, puis tracé son emprise sur le mur, découpe et démontage du placo. Sur le mur de droite, jusqu’au parpaing (c’est un mur de refend). Sur le mur de gauche, j’ai enlevé le pare-vapeur sur la laine de verre. Pour information, ma laine de verre Isover sans pare-vapeur est classée M0, comme la laine de roche spécifique de protection feu. Je n’ai donc pas démonté complètement la laine de verre.

Par dessus : Firerock 40mm, face métalisée côté foyer, en raccordant les panneaux avec l’adhésif adéquat.

Le plus problématique a été de réaliser un caisson isolant dans le faux plafond d’une hauteur conséquente, puisqu’il cache les poutres structurelles de la maison. J’ai donc créé une structure porteuse pour les panneaux de laine de roche à l’aide de cornières acier. J’ai soigné leur fixation dans les murs en utilisant des chevilles métalliques et non plastiques, en cas de chauffe. J’ai ensuite habillé tout ça avec les panneaux de laine de roche bien ajustés, et veillé à l’étanchéité de l’ensemble en utilisant l’adhésif-métallisé-qui-va-bien.

Ensuite c’est un lego (un peu lourd quand même). L’assemblage n’a pas posé de problème.

J’ai tubé le conduit de boisseaux (30x30cm intérieur) en terre cuite, largement surdimensionné à la construction, puisque la taille du foyer n’était pas définie.

Habillage du conduit jusqu’au plafond, il ne reste plus qu’à jointoyer et enduire le coin de plafond, bouché avec un morceau de placo feu (rose), et à peindre.

Question chauffage, c’est très efficace et très joli. Les premières flambées on un peu senti la peinture, mais c’est tout à fait normal pour une cheminée en tôle. Elle tire comme un forge, même porte ouverte, la prise d’air étant au sol juste dans l’angle, en prise directe sur le vide sanitaire et proche d’une aération perpendiculaire aux vents dominants.

Vivement le premier ramonage !

Portfolio

Messages