Marine & Laurent - Le site

Accueil > Maison > Le gros oeuvre > Remontée de seuil et de linteau

Remontée de seuil et de linteau

dimanche 13 février 2005, par Laurent

Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Samedi après-midi, rendez-vous avec le couvreur pour se mettre d’accord sur les points importants de la toiture, et sur l’étanchéité de la terrasse.

Verdict : le seuil de la porte fenêtre donnant sur la terrasse à l’étage est trop bas pour avoir une remontée d’étanchéité suffisante, il faut donc le remonter de 10cm. La porte-fenêtre étant commandée, il faut découper le linteau de 10cm aussi. Cela ne posera pas de problème, puisque un rang de parpaings au dessus du linteau, il y a un chainage, et simplement la charpente qui porte dessus.

Au boulot !

Le plus stressant a été de décoller le seuil sans rien casser. J’ai donc découpé autour à la disqueuse, puis appliqué mes quelques connaissances de taille de pierre au parpaing/ciment. Quelques coups au burin le long de la base du seuil, le voilà décollé. Ouf !

Étape suivante : la découpe du linteau. Tracé, un coup de disqueuse de chaque côté, il faut couper les fers, tant pis. Quelques belles gerbes d’étoncelles au crépuscule de février, finition à la masse et au burin, le linteau laissera passer la porte fenêtre prévue.

Le soir : opéra à Massy pour de délasser (Le médecin malgré lui) ça n’a rien fait pour mes courbatures ;-), et dodo.

Ce matin, il vente et pleuviotte par averses, tant pis. Sable, ciment, gravier... l’au tombe du ciel, impeccable pour le béton ! On coffre le seuil, je fais comme les maçons que j’ai observé la semaine dernière... Ça sert de traîner sur le chantier ! Serjoints, deux-trois coups de truelles, et hop !

Pour finir le mortier, on a décoffré tous les appuis de fenêtres et rebouché les trous des serjoints (faut pas gâcher la gâchée ;-))

Fin de matinée sous la pluie en triant les planches de coffrage qui serviront pour l’escalier en fin de semaine prochaine si tout va bien !

Une heure après, ciel noir et giboulées de grêle nous ont convaincus de rester au chaud !


Merci à Élodie pour avoir ramassé la poussière de la disqueuse avec ses yeux et pour m’avoir passé les outils sur l’escabeau, Marine et sa môman pour le reste ;-)

Portfolio

Messages