Marine & Laurent - Le site

Accueil > Maison > Les finitions > Vacances de pâques avec Fernande et Félicie

Vacances de pâques avec Fernande et Félicie

Ben oui, je pose les "bandes" de placo !

mardi 23 mai 2006, par Marine

Je déclare ouverte la rubrique des finitions. Ah, c’est trop bon !

Enfin, c’est trop bon, faut le dire vite... Parce qu’on va parler quand même d’enduit. Il faut vous raconter dans quel état d’esprit on a commencé cette partie du chantier.

Comme d’habitude on interroge un peu partout autour de nous pour savoir comment ça se passe habituellement et l’avis est unanime : c’est l’horreur. On va jusqu’à demander à notre gourou, notre castor sénior, j’ai nommé Laurent Vanhoye, qui nous avoue, quasi les larmes aux yeux, que pour sa prochaine maison il le fera faire parce que c’est l’enfer. Et pourtant il a pas peur ce Laurent. C’est quand même lui qui fait une maison kinder (je vous raconterais un jour).

Mais nous on est des fous et on a peur de rien. Alors on aborde le problème tranquillement étape par étape :

Pour poser des bandes qui relient les bords des plaques de platre d’abord il faut les bons outils : un platoir italien en inox (sinon ça rouille), un couteau américain de 12cm (très souple), un mélangeur (on est pas des bêtes), et un récipient pour l’enduit. Conseil : n’utilisez pas de seau en plastique parce que le mélangeur va faire des copeaux qui vont se mélanger à l’enduit et c’est galère (déjà qu’on est emmerdé par des grumeaux, c’est pas la peine d’en rajouter). Après avoir essayé plusieurs ustensiles, on a terminé par une bonne vieille marmite en alu. Ca laisse quelques traces noires dans le fond mais c’est le moins pire. Inutile d’ajouter qu’il faut des sacs d’enduit en poudre, de l’eau et des bandes.

Une fois qu’on est outillé, il faut préparer la mixture. Tout réside dans la consistance. C’est bien plus épais qu’une pâte à crêpes et même que la crème anglaise. Lorsque on plonge la spatule dans la gamelle, il faut que l’enduit reste 1 à 2 seconde accroché. Faut pas que ça dégouline. Mais similitude avec la pate à crêpe on laisse reposer quelques minutes pour mélanger très vigoureusement de nouveau l’enduit. Quant à la quantité, c’est fonction de la rapidité avec laquelle on va poser les bandes. Nous, on fait le mélange à partir de 2 litres d’eau à chaque fois, parce que le mélange épaissit assez vite et devient donc plus difficile à travailler.

Bon après avoir lu et relu les notices Lafarge, et les indications de nos prédecesseurs qui écrivent sur internet, on s’est lancé. Comme on se sent seul dans la minute avant de poser pour la première fois de la crème sur le mur au niveau du bord aminci des plaques à joindre... Bon il faut y’aller.

Il faut commencer par un endroit facile. C’est à dire entre deux plaques bien posées, bien éclairées, avec chacune un bord aminci. On pose de l’enduit sur son platoir très propre, et grace à la spatule on prélève de l’enduit du platoir pour le mettre sur le placo, sur toute la hauteur. faut pas avoir peur de tartiner, à cette étape mieux vaut trop que pas assez d’enduit. Pour bien repérer l’endroit de la jointure qui est maintenant sous la crème et pour éviter de poser la bande à coté, on le trace avec l’angle de la spatule. On applique la bande en plaçant le milieu de la bande sur la ligne tracée par la spatule et surtout il faut la mettre dans le bon sens. Quand c’est de la bande lafarge, les marques vertes se posent contre l’enduit.

A cette étape il s’agit juste de poser la bande en la centrant correctement. Avant d’appuyer sur la bande pour enlever le surplus, je conseil de remettre de l’enduit dessus pour l’humecter et ainsi la rendre plus glissante et éviter que le passage de la spatule ne l’abime. Enfin on arrive à l’étape la plus physique, qui est de presser la bande grâce au platoir ou à la spatule pour enlever le surplus. On part du milieu vers les extrémités et il ne faut pas hésiter à appuyer, mais surtout ne pas repasser 10 fois dessus au risque d’arracher la bande.

Et là au miracle, pas de cloque, pas de décollement, pas de bulle. Ca s’est tellement bien passé qu’on s’est inquiété et qu’on a appelé un pro pour nous faire une démonstration. Et bien, on avait la bonne technique. Il nous a quand même donné des techniques pour les autres cas de figures où il ne s’agit pas de deux bords amincis.

Par exemple pour les angles : il "suffit" de tartiner des deux cotés de l’angle, de poser la bande que l’on a préalablement pliée, de tartiner sur la bande et de presser le tout pour enlever le surplus. Il est bon que pour cette étape la spatule n’ai pas un bord trop saillant, d’où l’utilisation d’une spatule américaine. Et si elle est un peu usée c’est encore mieux. C’est la même chose pour les angles du plafond.

Autre exemple : lorque il n’y a qu’un seul bord aminci voir aucun. A l’étape de la bande on fait comme d’habitude.

Une fois que les bandes sont posées il ne faut pas hésiter à attendre une journée que ça sèche pour ensuite refaire une couche d’enduit. Le séchage va créer un creux au niveau de la bande qu’il va falloir combler pour se trouver au niveau des 2 plaques à joindre. Il ne faut pas penser qu’une seule couche suffira. 2 ou 3 peuvent s’avérer nécessaires et permettront un meilleur résultat final.

La technique consiste à étaler de l’enduit avec la spatule ou pour les plus forts directement avec le platoir et de lisser avec celui-ci pour enlever le surplus. Pour les angles, il faut absolument prendre son temps en ne faisant qu’un coté à la fois. Pour l’angle la difficulté est de ne pas laisser des surplus, il faut donc y aller très précautionneusement. Si après 2 couches d’enduit le résultat n’est pas top, il suffira de poncer doucement. Avec Laurent on a trouvé une cale à poncer super pratique chez "sa majesté de l’outillage qui sévit dans la forêt de brocéliande" [1]. Ce n’est pas du papier de verre, mais une petite grille très fine qui ne s’encrase pas au frottage.

Enfin dernière technique : pour les bandes sans bords aminci, il faut surtout redonner une impression de planéité même si on n’enlèvera jamais la bosse au niveau de la jointure. Il faut mettre de l’enduit sur une seule moitié de la bande de la largeur du platoir et au lisage prendre appui sur la "crête" que provoque la jointure des deux plaques. Attendre que ça sèche avant de faire l’autre moitié. En s’y prenant ainsi plusieurs fois on obtient un bon résultat.

Pour les plafonds c’est tout pareil sauf qu’on peut avoir de l’enduit dans les cheveux. Pour faciliter le boulot, c’est mieux d’avoir un petit échafaudage qu’on a pas sans arrêt à déplacer le long de la bande. et quand on est seul, c’est mieux d’avoir des roulettes à son échafaudage.

Qu’est-ce que je peux rajouter pour vous aider ? Ah si ! Il faut que les outils soient continuellement hyper propres. S’il reste de l’enduit séché sur la spatule ou le platoir, il va se méler à l’enduit frais et faire des bosses ou des trainés. Si l’enduit sur le platoir est trop sec, il faut le jeter plutôt que de gacher la pose de la bande.

Et puis surtout : il faut que ce soit propre sans cloque ni manque mais il ne faut pas être trop exigent. Y a encore l’enduit de finition à mettre et ça rattrapera les petites imperfections, j’ai dit "petites".

Mais je vous parlerai de l’enduit sur les murs dans un prochain article parce que celui là est déjà trop long, et que je ne suis pas encore au point. Quand je pourrais me la péter, je vous le dirai. Et puis je sais que certains vont sauter sur l’occasion pour me faire faire le leur :-)

Portfolio

Messages