Accueil > Autour du nombril > Le celte du Talhouët (la suite)

Le celte du Talhouët (la suite)

samedi 8 mars 2008, par Marine

Sans licence

Cela faisait quasi 2 ans que nous n’étions pas retourné chez Samuel et Pascale. Pendant ce temps, ils ont amélioré leur quotidien au niveau matériel en posant un parquet, en se branchant légalement à l’électricité, en ayant l’eau dans la maison, et en mettant au monde Virgile dans des conditions rocambolesques. Mais peut-être pas exactement dans cet ordre.

D’extérieur la maison s’est élargie, puisque Sam a remonté une partie d’un mur qui existait à l’origine. Ca sert d’être tailleur de pierre.

A l’intérieur il y a un confort très en avance pour le 19è siècle. J’ai l’air de faire de l’humour, mais il faut le voir pour le croire. Encore que quelques unes de ses expériences relèvent de la dernière modernité, voir de la science fiction auquelle nous devrons tous nous confronter quand la terre n’en pourra plus de nous supporter. Ils pratiquent en quelque sorte un retour en arrière salvateur pour l’avenir.

L’eau de pluie est récupérée du toit dans une citerne, pour être ensuite filtrée. Elle servira pour des utilisations autres que pour l’alimentation, puisqu’elle n’est pas potable. Ils se chauffent au bois (cheminée et chaudière) et en attendant de mettre en place un système de phytoépuration, ils ont des toilettes sèches. Si vous aller dans les liens vous verrez qu’ils ne sont pas seuls dans le trip. L’avantage de ses chiottes c’est que tu peux y aller avec un pote. Bon en hiver sous la neige ça doit être moins rigolo !

Au niveau de la déco, c’est un design particulier, mais il faut reconnaître que l’escalier confectionné par Sam est superbe et que le parquet en chêne massif de l’étage est de toute beautée. Quant au garde corps de l’escalier il est fait de tuyau de chauffage et tressé par leurs soins. Il pourrait passer dans "Question Maison". Pour ce qui est du rez-de-chaussée, pendant que nous on se stresse pour la couleur du carrelage, ils en sont à la terre battue. L’avantage de celle-ci, quand on a un enfant en bas âge comme Malo, c’est que lorsqu’il régurgite, c’est vite absorbé par le sol (économie de sopalin). Enfin les murs sont recouvert d’un mélange de chanvre et de chaux, c’est super isolant.

Cette visite permet de relativiser et nous a servi à retrouver notre émerveillement d’enfant, face à de l’eau qui coule de la douche et une température ambiante à 20° dans la maison.

Bon faut quand même que je vous dise que Virgile ne porte pas de couches lavables et que rien qu’en deux ans d’existence il va créer une tonne de déchets à lui tout seul. Ce constat me rassure donc sur le fait que moi aussi la citadine, qui prend une douche tous les jours, utilise sa voiture pour aller au travail, et qui n’est pas encore de bac à compost dans le jardin, je participe à l’effort pour une planète plus propre.


Article écrit il y a longtemps (avril 2006) et retrouvé aux fin fonds de spip. Désolé !

Portfolio

  • "vision" extérieure
  • "vision" intérieure
  • escalier chêne fait main
  • circulateurs de chauffage de la cuisinière à bois
  • casserolier corsaire
  • Sam et Malo
  • garde corps escalier
  • Virgile et Malo en voyage
  • émotion champêtre
  • coooiiiii
  • près des druides
  • le maître de maison
  • Extension pour une salle de bain future
  • récupérateur d'eau à l'arrière de la maison
  • seul ou accompagné, l'important est de bien s'y "sentir"
  • La dernière marche
  • pas vu chez bébé confort